Même si la populaire émission de Chantal Lacroix « Donnez au suivant » n’est plus en ondes, le concept demeure. Et il est plus présent que jamais en cette période des Fêtes. Cette fois, ce sont les étudiants du programme Soutien informatique du Centre de formation professionnelle Pavillon-de-L’Avenir qui ont posé un beau geste que l’on ne peut pas passer sous silence.

Il y a quelques mois à peine, le Pavillon-de-L’Avenir, en collaboration avec la Ville et la MRC de Rivière-du-Loup, la Co-Éco, CIBM et CIEL, lançait une invitation à la population afin de récupérer du matériel informatique inutilisé.

Le succès de cette opération a permis aux étudiants en Soutien informatique de remettre à niveau 11 ordinateurs. Selon leur enseignant, Mathieu Ouellet, ceux-ci se comparent très bien à ce que l’on retrouve présentement sur le marché de l’informatique, c’est-à-dire des Pentium 4, sur environnement XP de Microsoft, englobant les outils de la Suite Office.

Par la suite, le Pavillon-de-L’Avenir a fait appel à Centraide afin de faire don de 10 ordinateurs. Selon le directeur général de la Fondation Centraide KRTB-Côte-du-Sud, Sylvain Roy, il n’a pas été difficile de trouver preneur. Ainsi, 10 organismes ont reçu en cadeau mardi dernier un ordinateur pleinement opérationnel.

Il s’agit du Centre d’Entraide L’Horizon, de la Corporation L’Entre-Jeunes de Rivière-du-Loup, du Centre de vacances et d’apprentissage Loisirs de Saint-Cyprien, du Regroupement Acti-Familles et de La Petite Bouffe des Frontières de Pohénégamook, Source d’Espoir Témis, La Maison des jeunes L’Entre-deux de Cabano, Les Cuisines collectives de Dégelis, Place des jeunes de Squatec et Le Centre Alpha des Basques.

Les représentants de ces organismes ont donc quitté avec leur ordinateur prêt à utiliser avec clavier, souris, câble d’alimentation. Il leur a été remis par un étudiant qui a contribué à lui redonner une deuxième vie. Un geste très apprécié de ces organismes locaux qui luttent quotidiennement contre la pauvreté.

D’autant plus que si l’organisme avait eu à acquérir cet équipement sur le marché, l’investissement aurait certainement atteint les 800 $. Très heureux de cette initiative et du dénouement de cette belle aventure, le directeur adjoint du Pavillon-de-L’Avenir, Normand Landry, espère maintenant que ce projet sera récurrent d’année en année.